Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : F:\Site\www.ludovictrarieux.org\img\fr1.gif

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : F:\Site\www.ludovictrarieux.org\img\spanien.gif

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : F:\Site\www.ludovictrarieux.org\img\it1.gif

 

Home

 

Prix International des droits de l'homme Ludovic-Trarieux 2017

Ludovic-Trarieux International Human Rights Prize 2017

Premio Internacional de Derechos Humanos Ludovic Trarieux 2017

Premio Internazionale per i Diritti Umani Ludovic Trarieux 2017

Internationalen Ludovic-Trarieux-Menschenrechtspreis 2017

Prêmio Internacional de Direitos Humanos Ludovic Trarieux 2017

Ludovic Trarieux Internationale Mensenrechtenprijs 2017

 

Depuis 1984

 

“L’hommage des avocats à un avocat ”

“The award given by lawyers to a lawyer”

“El homenaje de abogados a un abogado

“L'omaggio degli avvocati ad un avvocato”

“Die Hommage von Anwälten zu einem Anwalt”

« De award gegeven door advocaten aan een advocaat »

 

THE LUDOVIC-TRARIEUX PRIZE 1985 (PDF)

THE LUDOVIC-TRARIEUX PRIZE 2017 (PDF)

 

Cérémonie de Remise du
 XXIIème Prix International des Droits de l’Homme "Ludovic-Trarieux" 2017

 

 à

Mohammed al-Roken

(Émirats Arabes Unis)

VENISE

Palazzo Cavalli-Franchetti

10 novembre 2017

 

Home

 

Home

VENISE – Palazzo Franchetti, 10 novembre 2017

 

XXIIème Prix International des droits de l'homme Ludovic-Trarieux 2017

 

La cérémonie de remise du XXIIème Prix International des Droits de l'Homme Ludovic-Trarieux 2017 à M. Mohammed al-ROKEN (Emirats Arabes Unis), Présidée par Madame Annamaria MARIN, Presidente della Camera Penale Veneziana a eu lieu le 10 novembre 2017 à l'Institut Vénitien des Sciences Arts et Lettres, Palazzo Franchetti, à Venise (Italie).

 

 La cérémonie a été précédée d’un « Hommage au Barreau du Baloutchistan », désigné cette année comme « Mention spéciale réservée à un Barreau » , accordée par le Jury, ui a été prononcé par Me Thierry BONTINCK (Bruxelles).

 

See Full text in pdf here

 

 

L’HOMMAGE DES BARREAUX EUROPEENS A ETE PORTE CETTE ANNEE PAR :

 

Home

 

given by

 

Dr Bilinç ISPARTA – Berlin (Vize-Präsident Berliner Rechtsanwaltskammer) See Full text in pdf here

 

 

Pt Anton Giulio LANA – Roma (on behalf of UFTDU) See Full text in pdf here

 

Mrs S. REIJNDERS-SLUIS - Amsterdam

 

Home Thank you very much for the opportunity to express, on behalf of the Amsterdam Bar Association, our great respect to mr. Mohammed al- Roken, and also to you, mr. al-Saqer, for all the efforts you made to defend human rights and the rule of law despite the serious risks and the increasing repression in the United Arab Emirates.

On july 2, 2013 mr. Al-Roken was sentenced to a 10-year prison term convicted of “establishing an organisation that aims at overthrowing the government”. The trial, known as the “UAE 94”trial, was condemned by the international community for its lack of fairness and due process.
The United Arab Emirates are since its foundation member of the United Nations. On this very moment they are member of the United Nations Human Rights Council. In 1990 the Eighth United Nations Congress on the Prevention of Crime and theTreatment of Offenders adopted the Basic Principles of the Role of Lawyers.
Article 23 says: Lawyers like other citizins are entitled to freedom of expression, belief, association and assembly. In particular, they shall have the right to take part in public discussion of matters concerning the law, the administration of justice and the promotion and protection of human rights and to join or form local, national or international organizations and attend their meetings, without suffering professional restrictions by reason of their lawful action or their membership in a lawful organization. This is exactly what mr. al-Roken did, he took part in the public discussion of matters concerning the law, the administration of justice and the protection of human rights and asked to perform the law , but although the Emirates are member of the Human Rights Council, they don’t subscribe the rules.
May this Prize wake up the government of the United Arab Emirates to secure the rights of their citizins and lawyers and give a sign by an immidiate and unconditional release of mr. al-Roken….”
See Full text in pdf here

 

Extraits du Discours de Monsieur le Président Corrado de MARTINI, au nom de l'Union Internationale des Avocats (UIA),

 

Home “Etre avocats ouvre les yeux sur toutes les injustices dans la société” Si on décide de s’opposer aux injustices, ou simplement de garantir la défense d’un accusé - qui est quand même un droit pour tout accusé - en réalité on crée des obstacles que les régimes et les gouvernements “forts” ne peuvent pas accepter.
Al-ROKEN a subi le destin de tous les avocats qui prétendent de faire respecter les Droits Humains, quelle que soit la forme du gouvernement et les caractéristiques de l’Etat.
Ce Prix nous rappelle :
- qu’on ne peut pas cesser de défendre les Droits Humains et en particulier le droit de défense et le droit à un procès équitable
- qu’il faut continuer à être présents et actifs
- qu’il faut - finalement - continuer à croire que ce monde peut devenir meilleur de ce qu’il est maintenant..
See Full text in pdf here

 

 

Extraits du Discours de Monsieur le bâtonnier Grégoire MANGEAT, au nom de L’Ordre de Avocats de Genève)

 

Home Dans ces obscurcissements la voix des avocats compte plus que jamais. Elle est importante. Nous devons continuer de l’exprimer avec force.
Contre la piteuse reculade de l’intelligence critique.
Contre les narrations empoisonnées.
Contre les approximations vaporeuses.
Contre les enfumages qui précèdent les trahisons.
Contre les outrances que commandent désormais les séductions.
Contre la montée des post-vérités judiciaires, qui nous invitent à préférer l’erreur qui plaît à la réalité qui dérange.
Nous voilà tous investis d’un double rôle : celui de défendre les avocats qui, comme Mohammed Al-Rocken, sont empêchés, malmenés, persécutés, quand ils ne sont pas assassinés, sur les champs crépusculaires des droits humains.
Mais nous voilà également investis du rôle de défenseur de l’essentiel, chez nous, là où tout devrait être a priori plus facile.
Nous voilà, nouveaux avocats à contre-courant qu’appellent les circonstances du moment. .
See Full text in pdf here



Extracts of a Speech by Monsieur le Bâtonnier SCULIER, (on behalf of Brussels French Bar Association)

 

 

Home « Loin de la lumière, Me al-Roken est plongé dans les ténèbres.

Ténèbres d’un pouvoir politique qui se reconnaît les valeurs universelles dont j’ai fait l’état.

Ténèbres d’une justice partiale et sourde.

Ténèbres d’une décision injuste, attentatoire à sa liberté, à son intégrité physique, à sa profession.

Ténèbres d’une prison cruelle où les conditions de détention sont indignes.

Mais dans ces ténèbres luit une lumière, en vérité une immense lumière, porteuse d’espoir et de dignité humaine.

Cette lumière c’est Me al-Roken qui l’incarne. » See Full text in pdf here



 

 

Mr Basile ADER (on behalf of Paris Bar Association)

See Full text in pdf here

 

 

Home Coming soon.See Full text in pdf here












 

Speech on the Recepient

By

Mr Bertrand FAVREAU

(Président du Jury)

Home

See Full text in pdf here

 

Acceptance Speech

See Full text in pdf here

 

 

M. Mohammed al-SAQER, son confrère au sein de l'Association des juristes aujourd’hui dissoute, qui a été lui-même condamné à 5 ans d’emprisonnement par contumace,   s’était rendu à Venise pour recevoir le Prix aux lieu et place du lauréat, détenu aux Emirats Arabes Unis , depuis plus de cinq années.

Dans son discours, Mohammed Al-Saqer a évoqué  la haute figure de Mohammed Al-Roken comme celle d’un  «homme de principes qui défend les droits de l’homme de tous» et  un avocat courageux qui a accepté de s'occuper des affaires réputées "dangereuses" à défendre, car il était "le seul à accepter ce risque  et il le paye maintenant de sa liberté". Il a ajouté que Mohammed Al-Roken « ne travaillait pas pour la célébrité, mais travaillait pour défendre les sans voix, les pauvres et les citoyens afin de donner les droits à ceux qui méritent d’en avoir. »

 

Home

 

Prix Ludovic Trarieux
"L'hommage international des avocats à un avocat"
La cérémonie sur Youtube :

 

 

 

 

 

 

 

Home

La Salle de délibération du Jury 2017

 

 

 

 Les 27 avocats européens, membres du Jury, représentant les barreaux de Paris, Bordeaux, Amsterdam, Berlin, Bruxelles, Rome, Genève, Luxembourg, Athènes et Venise ainsi que l'Unione forense per la tutela dei diritti dell'uomo (Rome), l’Institut des Droits de l’Homme des Avocats européens (IDHAE) et l’Union Internationale des Avocats (UIA)[i], rassemblées en réunion exceptionnelle à l’Académie de France à la Villa Médicis en Italie, le 27 mai 2017 ont attribué le XXIIème prix Ludovic Trarieux à l’avocat émirati Mohammed al-Roken.

 

MEMBRES DU JURY 2017

 

Président

Bâtonnier Bertrand Favreau

 

 

Vice-Bâtonnière Dominique Attias

Bâtonnier Christian Charriere-Bournazel

Bâtonnier Grégoire Mangeat

Bâtonnier Yves Oschinsky

Bâtonnier Bernard Quesnel

Bâtonnier Pierre Pierre Sculier

Président Anton Giulio Lana

Président Jean-Jacques Uettwiller

 

Membres (par ordre alphabétique)

 

Brigitte Azema-Peyret

Laurence Azoux-Bacrie

Thierry Bontinck

Federico Cappelletti

Zbigniew Cichon

Nicole Derhy

Carlos Fatás Mosquera

Mary-Daphné Fishelson

Clarissa Freundorfer

Giulia Jaeger

Christina Kountouri

Fanny Margairaz

Mario Melillo

Agaath S. Reijnders-Sluis

Alessio Sangorgi

Adrie van de Streek

Haris Tagaras

 

 

 

L’Hommage des avocats européens à

un avocat

 

Le Prix International des droits de l'homme Ludovic-Trarieux est la plus ancienne et la plus prestigieuse des récompenses réservées à un avocat puisque son origine remonte au message de Ludovic Trarieux (1840-1904), fondateur, en 1898, au moment de l'Affaire Dreyfus, de la « Ligue des Droits de l'Homme et du Citoyen » : « Ce n'était pas seulement d'ailleurs la cause isolée d'un homme qui était à défendre, c'était, derrière cette cause, le droit, la justice, l'humanité ».

 

Un an après sa création, le Premier Prix a été attribué le 27 mars 1985 à Nelson Mandela alors emprisonné depuis 23 ans en Afrique du Sud. Il a été remis officiellement à sa fille, le 27 avril 1985, en présence de quarante bâtonniers venus d’Europe et d’Afrique. C’était alors le premier prix qui lui était décerné en France et le premier dans le monde par des confrères avocats. Cinq ans plus tard, le 11 février 1990, Nelson Mandela était libéré. A partir de cette date, le prix a été de nouveau attribué.

 

Depuis 2003, le prix est devenu l’Hommage désormais annuel des avocats à un avocat du monde. Il est décerné conjointement par l’Institut des Droits de l’Homme du Barreau de Bordeaux, l’Institut de Formation en Droits de l’Homme du Barreau de Paris, l’Institut des Droits de l’Homme du Barreau de Bruxelles, l'Unione forense per la tutela dei diritti dell'uomo (Rome) la Rechtsanwaltskammer de Berlin, les Ordres des avocats de Luxembourg, de Genève, d’Amsterdam ainsi que l'Union Internationale des Avocats (UIA) et l’Institut des Droits de l’Homme des Avocats Européens (IDHAE)), dont sont membres de grands barreaux européens investis dans la défense des droits de l'homme au nombre desquels Il est remis aux lauréats alternativement dans une des villes où chacun des instituts exerce son activité.

 

1985: Nelson MANDELA (South Africa)
1992: Augusto ZÚÑIGA PAZ (Peru) †
1994: Jadranka CIGELJ (Bosnia-Herzegovina)
1996 Nejib HOSNI (Tunisia) and Dalila MEZIANE (Algeria).
1998 ZHOU Guoqiang (China)
2000 Esber YAGMURDERELI (Turkey)
2002 Mehrangiz KAR (Iran)
2003 Digna OCHOA and Bárbara ZAMORA (Mexico)
2004: Akhtam NAISSE (Syria)
2005: Henri BURIN DES ROZIERS (Brazil)
2006: Parvez IMROZ (India)
2007 : René GÓMEZ MANZANO (Cuba)
2008 : U AYE MYINT (Burma)
2009 : Beatrice MTETWA (Zimbabwe)
2010 : Karinna MOSKALENKO (Russia)
2011 : Fethi TERBIL (Libya)

2012 : Muharrem ERBEY (Turkey)

2013 : Vadim KURAMSHIN (Kazakhstan)

2014 : Mahienour el-MASSRY (Egypte)

2015 : Walid Abu al-KHAIR (Arabie Saoudite)

2016 : WANG Yu (Chine)

 

 

 

haut de la page
Top of the page

 

Click here to close this window



[i]